DERNIERS ARTICLES: 

De la Malibran à la bataille d'El Alamein, le destin du Monty

Nous ne pouvions pas parler des cinémas d’Ixelles sans rendre hommage à cet endroit mythique mais désormais à l’abandon.

La première salle accueillit, en 1885, la fondation de la Ligue Ouvrière d'Ixelles. Devenue Théâtre Bériot en hommage au violoniste Charles Bériot, mari de la cantatrice La Malibran à qui il avait offert la villa située non loin en cadeau. La villa en question n’est autre que la Maison communale. La salle prit en 1910 le nom de Kuursal d'Ixelles. A l’époque, la salle est de style classique. Elle est traditionnellement pourvue d'un café et d'une tabagie.

Elle présente un balcon en U et un décor mi art nouveau, mi-Louis XVI. puis on retrouve quelques traces d’un Cinéma Blériot , en quelques années le nom avait gagné un L en l’honneur du célèbre aviateur.

En 1935, l’architecte G. Rousseau lui donne ses lettres de noblesse avec des transformations art déco. Sous le nom d’ASTORIA, l’entrée est vaste et la caisse dans l’axe. La partie centrale était surmontée d’un auvent et d’un panneau publicitaire. De chaque côté de l’entrée, une vitrine invitait les spectateurs à découvrir les photos des films à l’affiche. Le Parti libéral y organisa en 1936 une grande réunion sur le thème "Ni Rex, ni Moscou".

Après la 2ème. Guerre, il changera de nom au profit du MONTY (Le surnom du Maréchal anglais vainqueur de la bataille d’El Alamein, le général Montgomery).

Le MONTY fut la première salle à projeter à Bruxelles un film en cinémascope : La Tunique avec Richard Burton.. Un large écran avait été tendu devant l’écran d’origine pour permettre la projection du super format. Dans les années ’80, le balcon est transformé pour donner une salle supplémentaire. Le cinéma, repère d’une faune diverse et variée, vivote tant bien que mal.

En 1984, il sera fermé pendant quelques mois, le temps d’une petite restauration sommaire. Il terminera sa vie avec une programmation résolument nostalgique et de type ‘ciné-club’.

Le piano-bar attirait les noctambules de Bruxelles.

La programmation revenait au distributeur Cinélibre qui en avait fait un cinéma d’art et d’essai pour y diffuser des films rejetés du circuit commercial classique. L’ambiance était au rendez-vous mais pas toujours récompensée par le public.

En 1987, Claude Diouri, la cheville ouvrière du STYX, entre dans le jeu de la sauvegarde de la salle. Son projet d’ouverture du complexe ZENITH (4 salles avec 620 fauteuils, un piano-bar, une brasserie et un bar américain) ne verra malheureusement pas la lumière du jour.

Le bâtiment est racheté par la commune et se trouve en attente d’une future affectation.

Fiche technique

Adresse : rue du collège 28

Code postal : 1050

Ville : Bruxelles

Dénomination : Cinéma Bériot - Astoria - Monty

Date ouverture : 1910

Date fermeture : 1983

Lien:

7ARTLA asbl

rue de l'Agrafe 35 - 1070 Bruxelles 

Belgique

 

www.7artla.org

7artla@gmail.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now